Clermont'ech

Association de développeurs auvergnats.


Le Big data, c’est bien, le smart data, c’est mieux. Grâce aux technologies du machine learning, il est possible de tirer profit de la masse grandissante d’informations issues des données non structurées - logs web, historique de transactions,… - pour comprendre, prédire, anticiper les attentes des internautes.

A partir d’un retour d’expérience au sein du groupe La Poste, nous présenterons une architecture basée sur les éléments suivants : Spark, Scala, Cassandra, Salt et … du machine learning.

L’objectif : s’adapter en temps réel et permettre à l’internaute de disposer d’une navigation ultra personnalisée en temps réel.